Qui sont les psychologues ?

img-270x250-qui_sont_les_psychologues

Psychologue, une Profession indépendante réglementée

(Nota : les* renvoient à des précisions en fin de texte)

L’accès à la profession est réservé aux titulaires des diplômes particuliers, – Master de Psychologie – DESS de Psychologie -, que les intéressés doivent faire enregistrer au fichier ADELI tenu par les ARS, (Agences Régionales de Santé) pour pouvoir exercer. Les manquements aux obligations relatives à l’exercice, telle l’obligation de respecter le secret professionnel, sont sanctionnés par les tribunaux.

Le titre de Psychologue est protégé par la loi N°85-772 du 25 juillet 1985. L’usurpation de ce titre expose son auteur à des sanctions pénales.

Le Psychologue est le spécialiste et le généraliste de la vie psychique dans sa dimension Psychologique. Il exerce la Psychologie et pratique des Actes psychologiques qui ne sont ni médicaux, ni paramédicaux*.

L’exercice du Psychologue s’inscrit dans les multiples champs de la Psychologie et dans une dimension de recherche permanente.

Les Psychologues définissent leur activité comme relative à la complexité psychique de l’humain, en tant que Sujet doté d’une personnalité, d’affects*, d’une vie intrapsychique* (intériorité), d’une sphère cognitive (appareil cognitif). Ce qui confère à ce Sujet une singularité et une dimension unique dans une société toujours en mouvement.

Les compétences du Psychologue en sa qualité de spécialiste de la vie psychique se situent dans les domaines de la relation, de la communication, de la construction de l’identité de la personne humaine et de son autonomie fondamentale. Cette Personne, nommée aussi Sujet est considérée dans sa vérité subjective, dans son rapport avec le réel, dans ses affects, tout en tenant compte du conscient et de l’inconscient, vis-à-vis desquels les Psychologues ont une démarche rigoureuse grâce à la méthode clinique* de l’entretien, et à celle des tests psychologiques*, en particulier les tests de personnalité*.

Tout Psychologue, quel que soit son champ d’exercice et sa spécialité, est un clinicien des signes* psychologiques.

Le travail sur la définition des Actes de Compétence amène le Groupe de Travail du SPEL à considérer que tout Psychologue quel que soit son champ d’exercice et sa spécialité est un clinicien* ; dans la mesure où il met en œuvre une démarche de travail unique et spécifique à la psychologie. En effet, la méthodologie de l’entretien, la méthode d’observation avec ou sans tests psychologiques, les Actes d’écoute* et de parole* qu’il met en œuvre, constituent des Actes cliniques en tant que tels et ce, dans tous les champs d’application de la psychologie.

Ainsi, ces Actes cliniques psychologiques permettent toujours la prise en compte de la personne dans sa dimension individuelle et dans sa relation avec les autres (vie familiale, vie en société, vie professionnelle, etc.), ceci en interaction avec son environnement.

Ces Actes cliniques psychologiques intègrent toujours une double perspective : d’une part, l’histoire présente et passée, telle que la personne la vit et la raconte ; d’autre part, la recherche constante en psychopathologie*.

Le Psychologue est aussi Psychothérapeute

L’article 52 de la loi n° 2004-806 du 9 août 2004 modifiée relative à la politique de santé publique règlemente l’usage du Titre de psychothérapeute et impose l’inscription des professionnels au registre national des psychothérapeutes.

Le décret n° 2012-695 paru au Journal Officiel le 8 mai 20121 décrète que les Psychologues peuvent user du titre de psychothérapeute.

Le Psychologue/Psychothérapeute installé en cabinet libéral membre du SPEL

Les Psychologues en libéral, adhérents du SPEL, possèdent le « Label SPEL », label de qualité  garantissant aux Personnes qui les consultent des valeurs d’exercice :

a) de qualités professionnelles :

  • Responsabilité
  • Engagement éthique et déontologique
  • Respect de l’autonomie de la personne et de sa liberté psychique dans sa dimension humaine et vivante
  • Respect du secret professionnel
  • Indépendance d’exercice
  • Impartialité
  • Libre choix de la méthode
  • Compétence

b) d’honnêteté :

  • Exercice officiellement déclaré avec un n° Siret d’identification
  • Cabinet adéquat à recevoir une Cliscientèle
  • Honoraires libres pratiqués selon le respect du Code de Déontologie des Libéraux

La Personne qui consulte un Psychologue en libéral, décide de sa démarche, choisit son praticien. Elle est libre d’interrompre son travail psychothérapeutique dans le respect des délais d’annulation demandés par le Psychologue.

La profession de psychologue n’étant pas une profession de santé, elle n’est pas inscrite au Livre IV du Code de la Santé ; elle s’adresse à la vie/santé psychique en tant qu’équilibre  et harmonie de l’âme et de l’esprit, le Public peut directement consulter un Psychologue, sans prescription préalable. Les consultations sont payantes  (non remboursées par la sécurité sociale). Certaines mutuelles  apportent une aide financière en ce domaine.

Le paiement incite l’engagement volontaire de la part de la Personne consultante, aussi bien moralement que financièrement. Elle se responsabilise, agit sa vie au lieu de la subir.

Pourquoi consulter un Psychologue/Psychothérapeute en libéral ?

Les difficultés personnelles, familiales, sociales, scolaires, professionnelles, appellent à consulter le Psychologue si elles perdurent. Consulter à temps prévient de l’apparition de souffrances plus sévères, voire chroniques.

Insatisfait de votre vie actuelle, vous souhaitez lui apporter du sens, en cherchant les réponses qui vous correspondent, (alors qu’actuellement les catalogues de réponses toutes faites et normatives ont le vent en poupe, tant l’adaptation du Sujet à la norme remplace son existence en tant qu’être unique et vivant).

Quand consulter ?

  • Quand les difficultés de vie apparaissent
  • Quand la souffrance morale n’est plus supportable
  • Quand vous n’avez plus d’envies, de plaisir
  • Quand vous perdez le sommeil
  • Quand les pensées tournent en rond, quand vous ruminez et vous sentez enfermé en vous-même
  • Quand vous souhaitez être soulagé
  • Quand vous ressentez le besoin de nommer, de définir votre malaise
  • Quand vous désirez faire le point sur votre vie privée ou professionnelle
  • Quand les décisions prises n’amènent pas les changements attendus
  • Quand les conseils et l’aide de votre entourage ne suffisent plus et que vous voulez les soulager de vos problèmes
  • Quand vous chercher à modifier votre vie, en avoir une approche différente
  • Quand vous souhaitez une écoute et une parole objective et fondée

Quelle démarche ?

Le premier entretien avec le Psychologue constitue un moment privilégié pour prendre contact et évoquer vos difficultés

Le Psychologue apprécie et évalue votre demande pour vous aider à réfléchir sur votre situation, quand elle est trop problématique ou sur votre souffrance, quand elle est trop envahissante.

Selon votre situation :

  • Quelques entretiens ponctuels peuvent être suffisants pour vous redonner confiance ou dynamisme
  • Un soutient régulier hebdomadaire ou tous les quinze jours, sur plusieurs mois peut être préconisé
  • Un travail à plus long terme selon l’orientation du Psychologue peut être recommandé.

Comment choisir le professionnel ?

Le SPEL met à la disposition du Public l’Annuaire des Psychologues Libéraux qui garantit des vrais diplômés en Psychologie porteur du Titre de Psychologue, de l’enregistrement de l’exercice  au fichier ADELI, et dont le cabinet est officiellement déclaré.

Lors de l’inscription les justificatifs sont demandés.

Les adhérents du SPEL  possèdent le Label SPEL. Ils sont reconnaissables apparaissant sur la page en priorité.

Les Psychologues Psychothérapeutes ont obligation de s’inscrire sur le fichier national ADELI tenu par les Agences Régionales de Santé, ARS. C’est une mesure de protection envers le Public contre les charlatans et les faux Psychologues. Toute Personne consultante peut  vérifier auprès des ARS  que le Psychologue consulté est vraiment diplômé.

Il est important d’être sûr de vous adresser à un Psychologue en Titre.


*La profession de Psychologue est libérale et indépendante. Elle n’est pas incluse dans le code de la Santé, les consultations sont payantes (non remboursées par la sécurité sociale).

*Affects : états sentimentaux entrainant ou non des expressions émotionnelles. Ils sont constitutifs des conflits internes du Sujet.

*Intrapsychique : constitutif des phénomènes de la pensée de manière intérieure

*Méthode clinique : la méthode clinique du psychologue consiste à étudier de façon en principe approfondie, des sujets individuels, par des techniques d’investigation pouvant être ou non normalisées, et ne faisant pas nécessairement usage d’élaborations statistiques. Elle se diversifie largement d’un utilisateur à l’autre. Maurice Reuchlin, Psychologie, PUF, 6ème édition 1986

*Méthode de l’entretien : action du Psychologue au moyen de la parole et de l’écoute de stimuler psychologiquement le Sujet afin d’une part, de recueillir par sa parole son anamnèse dans un objectif diagnostic clinique, psychodynamique, cognitif, comportemental et psychopathologique ; d’autre part, de favoriser l’émergence, l’élaboration et la structuration (ou organisation) de sa pensée

*Tests psychologiques : épreuves, utilisée notamment en psychologie différentielle, qui permet de décrire le comportement d’un sujet dans une situation définie avec précision (« consigne » du test) par référence au comportement d’un groupe défini de sujets placés dans la même situation. Larousse, Le grand dictionnaire de la Psychologie, 1999

*Les tests de personnalité : permettent l’exploration des traits de personnalité, de la vie émotionnelle, de l’estime de soi, des mécanismes de défense etc. par la méthode des questionnaires standardisés ou de méthodes projectives (cf. Ecpa, Les Editions du Centre de Psychologie Appliquée. Catalogue 2010 : Evaluation Psychologique et Clinique).

*Signes psychologiques : toutes les manifestations psychologiques perçues, verbales et non verbales, qui permettent d’objectiver leur existence, de recueillir des faits psychologiques et d’élaborer des hypothèses en lien avec elles

*Rappelons la diversité de l’intitulé des diplômes dont environ 50% ne mentionnent pas le mot « clinique ». Pratiquer l’examen clinique d’une personne, d’un groupe ou d’une situation, est préalable à tout Acte psychologique quel que soit l’indication et le lieu d’exercice

*Actes d’écoute : l’écoute professionnelle du Psychologue au cours de l’entretien est active et interventionnelle. Elle mobilise des mécanismes psycho-dynamiques fondamentaux conscients, préconscients, inconscients.

*Actes de parole : la parole professionnelle du Psychologue est active et interventionnelle. Elle suppose l’expression de l’universalité du langage et de ses repères ordonnés. La parole constitue la résultante, puis la synthèse, d’une somme d’actes intellectuels : actes qui mobilisent la réflexion, la conception d’un projet, et un ensemble de savoirs, de méthodes, de techniques, d’outils de pensée, de savoir-faire spécifiques dans l’art d’établir la relation, avec la personne ou le groupe en demande.

*Psychopathologie : science des souffrances de l’esprit, considérée à la fois comme une branche de la psychologie et comme une réflexion théorique sur la clinique psychiatrique. Larousse, Le grand dictionnaire de la Psychologie, 1999